Fabienne Swiatly

lauréate du prix Collidram en 2014
avec Annette, tombée de la main des dieux ; éditions Color gangphoto

La Belle exigence

Exigence est le mot qui me revient sans cesse quand je me remémore les temps forts de Collidram. Il peut paraître un peu sec mais  l’exigence est une forme de confiance dans l’intelligence de l’autre.

Ce n’est pas lui en demander trop mais surtout ce n’est pas se contenter du peu.

Être lue avec exigence et puis avoir été reconnue dans son travail (avoir été compris) donne le vrai courage, celui de dépasser les montagnes de bêtises et de suffisance qui voudraient nous détourner du chemin des lumières pour nous entrainer vers les néons de la consommation.

J’ai rencontré de nombreux  élèves, à peine adolescents qui avaient leur mot à dire sur mon texte. Des mots pour questionner, pour approfondir, pour soulever des doutes … pour exister à leur tour dans mon écriture. Un texte n’est rien sans des lecteurs ou alors il vient décorer quelques étagères poussiéreuses. J’ai aimé leur ingérence bienveillante. 

Des élèves qui ne s’en laissent pas compter car le rugueux de la vie, ils connaissent. Il n’y a que les adultes pour croire en l’innocence de leur jeunesse. Et voir encore une fois combien ces jeunes peuvent s’impliquer dans une lecture si on sait les accompagner et surtout si on leur fait confiance, me redonne le goût de l’avenir.
Mes mots directs parfois crus, ne leur ont pas fait peur et ils ont compris aussi la tendresse qui pouvait s’en détacher.

J’espère qu’ils liront mon message ici  posté  car je veux encore leur dire combien leur choix, leurs commentaires, leur implication me donnent du courage pour poursuivre mon métier d’écrivaine. 

J’emporte leurs mots, leurs regards, leurs sourires avec moi pour les jours gris de l’écriture, les jours où le doute empêche d’avancer.

Et je veux également remercier ceux qui permettent que de telles rencontres aient lieu. Ceux et celles qui pensent que la littérature n’est pas une distraction.

A chacun et chacune de Collidram, j’aimerais offrir ce slogan  tout à fait personnel mais pour qui nous ferons certainement cause commune : Non. Nous ne nous laisserons pas distraire !

 

Mots d'auteurs

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre ce petit calcul * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.