Du classique au contemporain… et inversement ! 🗓

Les collégiens de tous les niveaux travaillent en atelier de pratique artistique, hors temps scolaire, sur des extraits de textes de théâtre issus des répertoires classique et contemporain, parcourant ainsi la littérature dramatique en croisant les pièces autour de thématiques d’aujourd’hui.

Le choix des textes et des thématiques se fait en début d’année scolaire, lors d’un comité de sélection qui réunit les différents participants : intervenants, médiateurs, structures associées.
Les groupes d’élèves constitués se fixent des enjeux en suivant différentes étapes : lecture des textes, discussion, mise en voix, atelier de jeu. Chaque atelier est précédé d’une séance de mise en contexte historique et d’explicitation des textes assurée par les enseignants. 
Ces extraits sont ensuite mis en voix et en scène grâce à l’intervention d’un comédien / dramaturge de l’association Postures, en séance de deux heures.

Le module comprend 10 séances de 2 heures, soit 20 heures d’intervention par groupe :

– Une première séquence de 10 heures (en novembre-décembre) : 5 séances   hebdomadaires de 2 heures animées par un comédien / dramaturge sont consacrées à la 1ère thématique.        Exemple : l’amour, avec mise en regard des procédés comiques et tragiques chez les grands auteurs classiques et leur interprétation contemporaine.

– Une deuxième séquence de 10 heures (en mai-juin) : 5 séances hebdomadaires de 2 heures, animées par un comédien / dramaturge sont consacrées à la 2ème thématique. Exemple : les femmes, des sources antiques à leur exploitation contemporaine.

Une restitution publique, en présence des familles, a lieu à la fin de chaque séquence.


Les collégiens assistent en moyenne à 2 représentations de théâtre contemporain dans les structures partenaires.
Des rencontres sont organisées tout au long du projet, notamment en bibliothèque et au théâtre.
A chaque établissement sont associées une bibliothèque et une structure théâtrale.

 

L’action vise à améliorer le rapport à la langue et à l’envisager dans son intertextualité et son historicité (travail avec les enseignants de langues vivantes et de lettres classiques pour insister sur la dimension transculturelle et transdisciplinaire du théâtre).

Elle permet d’améliorer l’image de soi d’élèves parfois fragilisés par un rapport difficile à l’écrit, grâce à des activités de lecture / oralisation et jeu théâtral.

Elle s’attache à travailler le rapport entre le corps et la parole pour en percevoir les enjeux et en acquérir la maîtrise.

mise en voix

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Merci de résoudre ce petit calcul * Le temps imparti est dépassé. Merci de recharger le CAPTCHA.